Après 18 mois de stage pastoral passés dans notre paroisse, Christine Rumpel prendra son envol à la fin de l’été pour relever un nouveau défi dans l’Ouest lausannois. Nous lui disons un immense merci pour son engagement au sein de notre paroisse, son énergie, sa créativité et sa sensibilité. Nous prendrons congé d’elle avec reconnaissance le dimanche 30 août au Prieuré, à l’occasion d’un culte central à 10h. Au revoir Christine ! Tu nous manqueras beaucoup. Que l’Esprit de Dieu te porte et te soutienne tout au long de ton futur ministère !
David Freymond, pasteur, maître de stage

Chères paroissiennes, chers paroissiens,
J’ai l’impression que c’est hier que j’écrivais l’article pour me présenter : comme ces 18 mois de stage ont passé vite ! J’aimerais vous remercier de tout cœur pour votre accueil, votre gentillesse et votre bienveillance à mon égard. J’ai eu beaucoup de plaisir dans cette magnifique paroisse de Pully-Paudex et j’y ai tissé des liens riches. Cet environnement chaleureux et porteur m’a permis de progresser. Il est facile de dire « je ne vous oublierai jamais » mais je le pense sincèrement. En effet mon stage a été jalonné de nombreuses « premières fois » avec vous : mon premier culte, mes premières visites, mes premières soirées jeux entre autres…. Ces temps forts me marqueront à vie. C’est remplie de reconnaissance que je m’en vais. Les départs sont toujours difficiles mais je me réjouis de pouvoir commencer ma suffragance en pouvant m’appuyer sur ces expériences pulliéranes. Je tiens encore dans ces quelques lignes à remercier mon maître de stage, le pasteur David Freymond, pour tout ce qu’il m’a apporté. J’espère vous voir durant cet été – en présentiel ! – et particulièrement le 30 août, pour vous dire au revoir personnellement. Je souhaite, chères paroissiennes, chers paroissiens, que votre vie paroissiale continue à être si ouverte et attentive aux uns et aux autres et, bien sûr, une bonne santé à vous et vos familles.
Christine Rumpel, pasteure stagiaire.

La clé du ministère pastoral transmise à Christine Rumpel par son maître de stage, David Freymond